1. Faculté Droit Criminologie
  2. Accueil

COVID-19 - Mesures en Faculté de droit et de criminologie

Publié le 13 mars 2020 Mis à jour le 30 mars 2020

--- Mise à jour: lundi 30 mars à 15h15 --- Le présent message a pour objectif de vous communiquer plus explicitement les mesures adoptées par la Faculté de droit et de criminologie dans le cadre de la crise du Coronavirus, faisant suite aux mesures décidées par l’Université et par le gouvernement fédéral.

Chères étudiantes et chers étudiants,

Le présent message a pour objectif de vous communiquer plus explicitement les mesures adoptées par la Faculté de droit et de criminologie dans le cadre de la crise du Coronavirus, faisant suite aux mesures décidées par l’Université et par le gouvernement fédéral.
Ces mesures sont susceptibles d’évoluer à tout moment, en fonction des consignes émises par les autorités.
L’Université et notre Faculté restent en activité, mais une série de mesures, permettant de limiter les risques de diffusion exponentielle du virus dans la population, sont adoptées.

1. Enseignements à distance

Aucun cours, ni aucune séance de TP, ne pourra reprendre de manière physique cette année académique. L’ensemble des cours et travaux pratiques devront donc être dispensés à distance. Afin d’améliorer les dispositifs mis en place et de rassurer les étudiants, les jurys des différents cursus en droit et en criminologie ont été réunis la semaine dernière. Le Bureau de la Faculté s’est également réuni jeudi dernier, ce qui a permis à la délégation étudiante de nous faire part des difficultés et inquiétudes rencontrés face à l’enseignement à distance. Une réunion sera organisée cette semaine entre la Doyenne, le secrétariat et les délégués étudiants pour renforcer le suivi de la situation. Croyez bien que tout est mis en place, autant que faire se peut, pour assurer un suivi de l’ensemble des dispositifs et améliorer les situations au cas par cas.

Quelques règles sont rappelées ici et seront rappelées aux enseignants cette semaine :

  • L’enseignement n’est pas suspendu et l’apprentissage doit se poursuivre en suivant le plus possible la temporalité habituelle. Des aménagements doivent toutefois être apportés quant aux modalités et aux contenus de certains enseignements. Il est demandé aussi bien aux enseignants qu’aux étudiants de se montrer patients, conciliants et flexibles.
  • Jusqu’à nouvel ordre, les cours doivent se terminer le 8 mai, comme prévu au calendrier académique. Les enseignants sont tenus de respecter ce délai et, par conséquent, de communiquer dès à présent les modalités du cours à distance. Ils peuvent postposer la date de remise de certains travaux, pour autant que ce décalage n’entrave pas la suite de l’enseignement et le cas échéant le déroulement des examens.
  • Les enseignants sont invités à compléter leur cours en ligne (quelles qu’en soient les modalités) par des échanges directs et les plus réguliers possibles avec les étudiants (plateforme TEAM, forum de l’UV, échange de mails ou de coups de fils, page Facebook dédiée, wooclap, etc.).
  • Lorsque des travaux écrits encadrés remplacent les séances de TP, les enseignants doivent être sensibles à ne pas demander l’impossible et rester raisonnables dans leurs attentes à l’égard des étudiants (accès aux sources, dates de remise des travaux, longueur de ceux-ci, etc.).
  • Les étudiants restent les acteurs principaux de leurs apprentissages. Si la situation n’est pas normale et devra certainement entrainer une série d’aménagements, les étudiants sont tenus, le plus possible, de travailler les cours en vue de leur évaluation.
  • Il est donc attendu des étudiants qu’ils consultent très régulièrement leur adresse ULB et l'UV, tous les avis et toutes les communications des professeurs et des autorités de l’Université.
  • Les situations personnelles qui compliquent le suivi des apprentissages peuvent être signalées et trouver une réponse grâce à différents services mis en place (voir point 6).

2. TFE

Les responsables du TFE en droit et en criminologie se sont réunis ce lundi 30 mars, en présence des délégués étudiants de Master de droit et de criminologie, afin d’évoquer l’ensemble des difficultés rencontrées par les étudiants en bloc 2 de master à ce sujet. L’objet de cette réunion était, notamment, de discuter des problèmes qu’entraînent les mesures de confinement pour la réalisation des TFE. La Commission devait prendre en compte les difficultés d’accès aux sources, la nécessité de certains étudiants, en raison du confinement, d’adapter un peu leur travail et leur méthodologie en concertation avec leur directeur, et en même temps devait maintenir le dépôt du TFE dans un délai raisonnable, qui ne compromette pas la capacité des étudiants à aborder la session d’examens qui, à ce jour, commencera bien le 18 mai (voir point 3).
Les décisions prises sont les suivantes :

  • En droit, la date de dépôt des TFE en première session est reportée au 11 mai.
  • En criminologie, la date de dépôt du TFE en première session est maintenue au 1er juin.
  • Les professeurs recevront des consignes pour adapter dans les plus brefs délais les TFE qui sont handicapés par le confinement (sources et terrains éventuels), en concertation avec les étudiants concernés.
  • Les dates prévues pour les défenses orales (du 22 au 24 juin) sont maintenues jusqu’à nouvel ordre. Elles seront organisées physiquement ou virtuellement, en fonction des consignes des autorités sanitaires à ce moment-là.
  • Les notes de TFE en MA1 doivent être rendues aux dates fixées par les titulaires des cours mais la Doyenne et la Directrice de l’administration facultaire effectueront un suivi de tous ces cours pour s’assurer que les délais sont raisonnables eu égard à l’état d’avancement du cours lui-même et de l’encadrement dont les étudiants ont pu bénéficier au moment du début du confinement.

3. Évaluations

À ce jour, l’organisation des évaluations pendant la session de juin est fortement dépendante des décisions prises par les autorités gouvernementales. Nous espérons pouvoir, d’ici Pâques, connaître les éventuelles modifications du calendrier et les modalités plus concrètes d’évaluation qui pourront/devront être mises en place. Les étudiants en seront informés dès que possible. Pour l’instant, les dates de la session et des délibérations ne sont pas modifiées. La session commencera bien le 18 mai, sauf décisions contraires des autorités.
Afin d’anticiper certaines difficultés, certains enseignants peuvent être amenés à modifier dès maintenant les modalités de l’évaluation (passage d’un examen écrit à un examen oral ou à un travail personnel ou de groupe par exemple). Dans ce cas, ils en informent immédiatement les étudiants via les canaux habituels.

4. Visite des copies

Des consultations de copies pour les examens de janvier pourront être organisées à distance, selon les modalités précisées par les titulaires concernés. La priorité sera toutefois donnée aux étudiants qui n’ont pas obtenu la note de 10/20. Dans le cas où l’enseignant n’est pas physiquement en possession des copies, restées à l’Université, les étudiants sont appelés à faire preuve de compréhension.

5. Accès aux ressources en ligne

Les bibliothèques sont actuellement en contact avec de nombreux fournisseurs et éditeurs qui ont décidé, pour la période de confinement, d’étendre l’accès à leurs ressources en ligne. Celles-ci sont listées à l’adresse suivante: https://bib.ulb.be/fr/documents/ressources-electroniques-temporaires.
Sur la page des bibliothèques dédiée aux ressources électroniques - https://bib.ulb.be/fr/documents/ressources-electroniques - vous disposerez de toutes les informations nécessaires pour accéder aux nombreuses bases de données, ebooks et périodiques en ligne qui vous sont accessibles depuis EZ-Proxy: https://bib.ulb.be/fr/ezproxy.
L’objectif est de fournir aux étudiants, aux enseignants et aux chercheurs toutes les alternatives possibles pour faire face à l’impossibilité temporaire d’accès et d’emprunt des documents physiques disponibles dans les bibliothèques.

Si vous avez des questions relatives à la recherche dans Cible+, l’accès à une base de données, des interrogations pratiques ou autre, les Bibliothèques y répondent par écrit, voire via un contact TEAMS si nécessaire. Vous pouvez obtenir un support à distance en formulant votre question via le formulaire en ligne (https://bib.ulb.be/question) ou directement par mail aux bibliothèques concernées (https://bib.ulb.be/fr/support/contact).

Pour plus d’informations: voir la communication de la directrice des bibliothèques, Mme Baguet, adressée aux étudiants via MonUlb.

6. Difficultés personnelles rencontrées par les étudiants

Les situations personnelles de maladie, de détresse psychologique ou sociale, ou les problèmes techniques liés à l’enseignement à distance peuvent toujours être signalés au Vice-Recteur chargé des affaires étudiantes (alain.leveque@ulb.ac.be) et au Service social étudiant, qui se démènent pour trouver des solutions au cas par cas.
La Doyenne (doyenne.droit@ulb.be) et la Directrice de l’administration facultaire (daf.droit@ulb.be), restent également disponibles en cas de besoin.
Les délégués étudiants demeurent aussi à votre disposition et peuvent faire le relais auprès des autorités de la Faculté.

Le support d’aide à la réussite de la Faculté reste parfaitement actif et peut être sollicité également (eve.delvosal@ulb.be).

Pour les étudiant·e·s qui auraient des difficultés à pouvoir se connecter à domicile, il existe des salles accessibles pour les PC. Au Solbosch, il s’agit de la salle d’architecture UA6.226. Elle est accessible de 9h à 17h avec votre badge.

Les questions générales relatives aux activités d'enseignement à distance qui n’auraient pas trouvé de réponse en Faculté peuvent être envoyées à CAP (cap@ulb.be) ou au Support UV (uv@ulb.be). Vous pouvez également signaler un problème spécifique avec un enseignement pour lequel les autres canaux n’auraient pas fonctionné à l’adresse departement.enseignement@ulb.be.

Le service de Santé Mentale à l’ULB reste ouvert et organise des permanences par téléphone et par mail pour accompagner les étudiants en détresse. Vous pouvez contacter PsyCampus entre 9h et 17h, au 02 650 20 25, ou en écrivant: psycampus@ssmulb.be

7. Secrétariat

En raison de l’épidémie de coronavirus, les membres de l’administration facultaire travailleront dorénavant à domicile. Plus aucune permanence ne sera assurée. Par conséquent, toutes les questions doivent être adressées par e-mail à votre gestionnaire d’année :

Durant cette période, les délivrances urgentes de documents (relevés de notes ou attestations) se feront exclusivement de manière électronique.
Les retraits de diplômes sont suspendus jusqu’à la fin du confinement.

***

Je reste à votre disposition pour tout complément d’information et vous remercie d’avance de votre compréhension face à cette situation.

Pr. Julie Allard
Doyenne de la Faculté de droit et de criminologie