La Faculté de droit et de criminologie possède 8 Centres de recherche à la pointe de leur domaine respectif.

Le Centre de droit privé

Le Centre de droit privé a pour vocation de mener des recherches collectives, d'organiser des colloques et autres manifestations scientifiques, et de publier des ouvrages spécialisés dans les différentes matières du droit privé. Il est composé d’Unités de recherches, qui poursuivent les buts du Centre dans un secteur particulier du droit privé. A ce jour, ces unités sont au nombre de quatre.

Unité de droit familial

Unité de droit international privé

Unité de droit économique

Unité de droit judiciaire

Site du Centre de droit privé (renseignements généraux)

Le centre de droit public

Créé en 1979, le Centre de droit public de l'ULB est un centre de recherches qui réunit une vingtaine de membres à temps plein (doctorants, chercheurs et professeurs) et de nombreux membres à temps partiel (avocats, magistrats, etc.). Cette équipe de juristes, de philosophes et de sociologues du droit mènent des recherches autour de 4 grands axes principaux:

1° État et fédéralisme: le CDP cherche à nourrir la réflexion sur les différentes formes d'États et leur avenir, principalement dans la cadre du fédéralisme belge et dans le cadre de la construction européenne;

2° Régulations, actes administratifs et droit des politiques publiques: de nombreux travaux du CDP sont consacrés à l'ensemble des dispositifs normatifs publics, qu'ils soient ou non juridiquement contraignants, et examinent les transformations de l'Etat de droit via l'évolution des modes de contrôle et de responsabilité des autorités publiques;

3° Justice et société: les recherches menées au CDP ne se limitent pas au droit comme ensemble hiérarchisé de normes, mais considèrent aussi le droit en action et le droit comme action. Ainsi le rôle joué par les acteurs de la justice fait l'objet d'analyses afin de comprendre le droit dans son rapport avec l'évolution de la société. Dans le cadre du projet ARC (2010-2015), une attention particulière est accordée au juge et à ses représentations.

4° Usage des droits et libertés: les recherches menées au sein du CDP en matière de droits fondamentaux visent à les recontextualiser dans leurs usages en amont comme en aval, de leurs mobilisations à leurs effets.

Le site du Centre de droit public.

Le Centre de droit international

Le Centre de droit international et de sociologie du droit international a été fondé en 1964 par Jean Salmon. Au fil des ans, le Centre s'est imposé comme l'un des plus dynamiques dans le domaine du droit international à l'échelle de la Francophonie. Il compte actuellement 4 professeurs à temps plein et 2 professeurs émérites, ainsi qu'une dizaine d'assistants et chercheurs. Les thèmes qui ont fait la renommée du Centre de droit international sont essentiellement le droit des conflits armés (jus in bello), le droit de la paix et de la sécurité internationale (jus contra bellum) ainsi que la théorie critique du droit international. Depuis 2012, le Centre développe des recherches et activités liant culture populaire (cinéma, séries télévisées, musique, littérature, etc.) et droit international.

Le Centre assume sa filiation avec ce que l'on a designé comme une approche critique du droit international. Si les aspects techniques de la recherche et de l'argumentation juridique ne sont pas négligés, particulièrement dans la mesure où ils s'imposent dans le contexte de certains débats contemporains, les membres du Centre partagent le souci de mettre le droit en lien avec les rapports de force qui en influencent la création comme l'application.

Le site du Centre de droit international.

Le Centre de droit européen

Depuis plus de 50 ans, le Centre de droit européen s’est affirmé comme un lieu d’analyse scientifique et de débat de haut niveau sur le droit européen.

Le Centre a d’abord existé en tant que section juridique de l’Institut d’études européennes. L’Institut a été officiellement inauguré le 27 février 1964. Il a été le fruit d’une intuition précoce des autorités académiques de l’Université libre de Bruxelles. Quelques années seulement après l’entrée en vigueur des traités de Rome, elles ont entendu créer un institut ayant pour mission d’« approfondir dans le domaine des sciences morales, politiques et économiques, les problèmes que pose la réalisation d’une Europe toujours plus unie », dans le but notamment de permettre à l’ULB de répondre aux impératifs de sa situation géographique, dans la capitale de l’Europe qui nourrissait l’ambition de tenir une place importante dans la vie européenne et internationale.

Le site du Centre de droit européen.

Le Centre de recherches. Pénalité, sécurité & déviances

Officiellement créé en 2000, le centre développe ses activités de recherche depuis 1995 au sein de l'École des sciences criminologiques de l'ULB à laquelle il est rattaché. 
Il compte actuellement 31 membres dont 5 professeurs et 6 assistants et chercheurs. Si presque tous les membres sont criminologues, la plupart ont également acquis une formation de juriste, de sociologue, d'anthropologue, de politologue, de philosophe ou de psychologue, assurant ainsi une grande pluridisciplinarité. Le principal objectif du Centre de recherches. Pénalité, sécurité & déviances est de contribuer à la connaissance du fonctionnement de la pénalité, principalement par des recherches qualitatives mais également quantitatives. 

Le centre a participé à la plupart des programmes de recherches lancés en Belgique et a ainsi pu développer progressivement une expertise couvrant l'essentiel du fonctionnement de la pénalité en étudiant tant les politiques publiques que les pratiques locales. 

Les membres du centre s’investissent dans cinq domaines principaux: 
- les peines et leur application (prison, espace en prison, mesures alternatives, management et sens de la pénalité…); 
- le « white-collar crime » (fraude sociale, fraude fiscale, sociologie des élites délinquantes…); 
- la police et la sécurité publique (fonction policière, pratique policière, politique de prévention…); 
- la criminologie clinique (pratiques psycho-sociales, délinquance « sexuelle »…); 
- la justice des mineurs (enfermement, mesures alternatives, pratiques éducatives, délits liés au statut…).

Le site du Centre de recherches. Pénalité, sécurité & déviances.

Le Centre Perelman de philosophie du droit

Le Centre Perelman a été fondé en 1967 par Chaïm Perelman, Paul Foriers, Henri Buch et René Dekkers. Il est devenu le fer de lance de la 2e génération de l’École de Bruxelles. Celle-ci a approfondi et renouvelé la conception et les méthodes qui caractérisent l’École depuis le début du XXe siècle, au carrefour de la théorie sociologique du droit et du pragmatisme juridique, en mettant l'accent sur l'argumentation judiciaire. En 2006, le Centre a pris le nom de « Centre Perelman », en hommage à l'un de ses fondateurs, père de la « Nouvelle Rhétorique ». Dans la ligne de l’École de Bruxelles, le Centre Perelman adopte une méthode et une conception pragmatique du droit s'inscrivant dans une tradition forte et pérenne de recherche collective. 
L'équipe du Centre Perelman se compose aujourd'hui d'une quinzaine de chercheurs à temps plein. Elle se caractérise par le caractère interdisciplinaire et international de son recrutement. Les activités scientifiques du Centre Perelman se déclinent selon trois thématiques de recherche: le droit global, les approches comparative et pratique des droits de l'homme ainsi que l'argumentation, l'interprétation et l'histoire des idées juridiques.

Le site du Centre Perelman.

Le Centre d'histoire du droit et d'anthropologie juridique

Le Centre d'histoire du droit et d'anthropologie juridique (CHDAJ) déploie ses activités autour de deux pôles: l'histoire du droit et l'anthropologie juridique. Ses membres privilégient, à travers ces deux domaines, une étude du droit et de la justice mobilisant des méthodes empiriques et une approche interdisciplinaire.

Le site du Centre d'histoire du droit et d'anthropologie juridique.

Le Centre de recherches en droit pénal

Les recherches menées au sein du Centre couvrent tous les domaines du droit pénal. Le droit pénal général et spécial, le droit pénal social, le droit pénal des affaires, le droit pénal européen, la procédure pénale approfondie et le droit pénal international sont autant de domaines traités par les membres du Centre. Au-delà de leurs travaux de plaidoirie et d'enseignement, ces derniers publient régulièrement différentes chroniques au sein de revues phares en droit pénal.

Le site du Centre de recherches en droit pénal.

Mis à jour le 28 octobre 2019