1. Faculté Droit Criminologie

Master de spécialisation en approche interdisciplinaire des droits de l'enfant

Ce cursus s’adresse aux étudiants désireux de pouvoir compléter leur formation de deuxième cycle par une spécialisation interdisciplinaire dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse avant de s’engager sur le terrain professionnel. Il s’adresse aussi aux divers acteurs œuvrant dans les secteurs de l’aide à la jeunesse, l’enseignement, la petite enfance, la justice, la santé mentale, la police, l’accueil des demandeurs d’asile, l’aide sociale…

<< Début du programme en septembre 2021 >>

Objectifs des études

Loin de constituer un enjeu uniquement juridique, les droits de l’enfant intéressent des disciplines variées et sont appelés à être mis en œuvre par de multiples acteurs dans des secteurs très divers.

Phénomène récent, la notion de droits de l’enfant est, depuis un demi-siècle, présente dans les discours et les pratiques des intervenants travaillant avec des enfants qu’ils soient enseignants, éducateurs, assistants sociaux, pédagogues, psychologues, magistrats, etc. Dans le courant des années 80, ces droits ont été reconnus officiellement et ont été traduits dans des textes fondamentaux (Convention des droits de l’enfant, Constitution…).

L’objectif de ce Master est d’offrir une formation approfondie ayant pour objet une approche interdisciplinaire des questions complexes touchant aux droits de l’enfant et à la place de ce dernier au cœur de la société. Si les droits de l’enfant posent de nombreuses questions d’ordre juridique (reconnaissance, garantie, protection…), l’approche de ces droits doit être repensée et questionnée à l’aide des connaissances produites en sciences humaines et sociales à propos des enfants, des adolescents et des jeunesses.

Prenant appui sur ces connaissances croisées, l’étudiant pourra comprendre et réfléchir les « situations problèmes » qui concernent les enfants et contribuer à l’élaboration de réponses et d’actions concrètes et contextualisée.


Cursus

Le programme sera composé d’un groupe de 6 nouvelles unités d’enseignement interdisciplinaire obligatoires (35 crédits) et d’un groupe de cours et d’activités permettant de se spécialiser dans un domaine ou une approche des droits de l’enfant (10 crédits pour les cours optionnels et 15 crédits pour la rédaction et la présentation d’un mémoire).
Chacune des unités d’enseignement obligatoires est conçue par des groupes d’enseignants qui relèvent de diverses disciplines en dialogue : histoire et philosophie des droits de l’enfant, droits et sociologie des enfants, regards cliniques et juridiques sur l’enfant et ses environnements, droits de l’enfant et nouvelles technologies, droits de l’enfant et anthropocène, droits de l’enfant et médias…


Atouts 

Vous bénéficiez d’un programme interdisciplinaire centré sur l’analyse des enjeux de la modernité pour les enfants et le déploiement des droits de l’enfant.
Chacun des cours du tronc commun obligatoires est conçu et dispensé par des groupes d’enseignants veillant à croiser les regards disciplinaires.
L’ensemble des unités d’enseignement du tronc commun est localisé au cœur de Bruxelles (ULB ou Université Saint-Louis) avec un choix de cours optionnels possible aussi à Namur (UNamur), Louvain-la-Neuve (UCLouvain) et Liège (ULiège). Par ailleurs, l’horaire des cours obligatoire est aménagé en fin d’après-midi ou en début de soirée.

Le master s’inscrit aussi dans une dimension internationale ouverte aux questions spécifiques que posent la reconnaissance et la mise en œuvre des droits de l’enfant dans des contextes sociaux et culturels différents ainsi que dans le contexte migratoire actuel.
 
Mis à jour le 7 août 2020