1. Faculté Droit Criminologie

La salle d'audience Marie Popelin

Inaugurée en 2017, la salle d'audience Marie Popelin est un outils pédagogique indispensable à l'enseignement pratique du droit en Faculté.

Pourquoi une salle d'audience en Faculté?

La Faculté de droit et de criminologie a toujours eu soin d'ancrer son enseignement, ainsi qu'une large part de ses activités de recherche, dans la pratique du droit. Depuis 1834, ses enseignants sont pour leur majorité issus du barreau, de la magistrature, de la fonction publique, de l'entreprise, du notariat...

La Faculté de droit a été pionnière dans la création des travaux pratiques qui viennent compléter les enseignements magistraux.

Les étudiants en droit peuvent aujourd'hui participer à des cliniques juridiques, et apportent ainsi leur contribution scientifique à des dossiers qui sont en cours, notamment auprès de diverses ONG, dans les domaines des droits de l'homme ou de l'asile et de la migration.

De même, depuis quelques années, tous les étudiants du master en droit suivent un séminaire d'argumentation, à leur choix parmi neuf branches du droit, à savoir: le droit des obligations et des contrats, le droit pénal, le droit familial, le droit constitutionnel et administratif, le droit international, les droits de l'homme, le droit social, le droit économique et, enfin, le droit européen. Dans le cadre de ces séminaires d'argumentation, ils peuvent participer à des concours de plaidoirie, organisés au niveau national ou international. Ils peuvent aussi prendre part, dans les murs de la Faculté de droit, à des procès simulés, sous la direction de leurs professeurs et de praticiens, avocats et magistrats.

C'est précisément pour accueillir ces procès simulés et les séminaires d'argumentation que la Faculté de droit et de criminologie, sous l'impulsion de son Bureau Étudiant et du Professeur Patrick Mandoux, a décidé de créer, dans le bâtiment H du campus du Solbosch, la réplique d'une salle d'audience d'un palais de justice.

Pour plus d'informations, visionnez le reportage sur le séminaire d'argumentation en droit pénal, qui illustre bien l'un des nombreux usages que la Faculté fait de cette salle.


Qui était Marie Popelin?

Marie PopelinPremière femme belge docteure en droit, Marie Popelin (Schaerbeek 1846 – Ixelles 1913) obtint son diplôme à l’Université libre de Bruxelles le 12 juillet 1888.

La cour d’appel de Bruxelles, par arrêt du 12 décembre 1888, lui refusa l’accès à la profession d’avocat estimant notamment que « la nature particulière de la femme, la faiblesse relative de sa constitution, la réserve inhérente à son sexe, la protection qui lui est nécessaire, sa mission spéciale dans l’humanité, les exigences et les sujétions de la maternité, l’éducation qu’elle doit à ses enfants, la direction du ménage et du foyer domestique confiée à ses soins la placent dans des conditions peu conciliables avec les devoirs de la profession d’avocat et ne lui donnent ni les loisirs, ni la force, ni les aptitudes nécessaires aux luttes et aux fatigues du barreau ».

Le pourvoi introduit contre cette décision fut rejeté par arrêt de la Cour de cassation du 11 novembre 1889.

Inlassable militante féministe, Marie Popelin joua un rôle de premier ordre dans la lutte pour l’émancipation économique, professionnelle, juridique et sociale des femmes.

Une loi du 7 avril 1922 reconnut enfin aux femmes le droit d’accéder à la profession d’avocat. Ce n’est qu’en 1948 qu’elles purent accéder à la magistrature.

Marie Popelin était aussi la sœur de Louise Popelin, qui a été la première diplômée en pharmacie de Belgique, et qui a donné son nom à une des salles du rectorat de notre université.

Mis à jour le 2 octobre 2018